6. I Have A Destiny

Huit saisons après le soir du dîner et l’annonce faite. 
La nuit tombée, Shimaï contemple le ciel étoilé, allongée dans l’herbe. Des étoiles filantes et d’immenses constellations s’entremêlent. Shimaï y perçoit le spectacle d’une chorégraphie stellaire. Une énergie émanant des anciens s’en dégage, comme si une antique tradition sacrée venait lui susurrer des pensées.
Pendant ce temps-là, Kibo gesticule autour d’elle en levant les bras au ciel et admire le spectacle. Cette prairie a vu naître leurs émois et habitudes. Il souhaitait à tout prix attirer l’attention de Shimaï. Depuis douze saisons, Kibo tentait désespérément de se rapprocher d’elle. Il ressentait un intense besoin de reconnaissance. Il savait qu’elle serait le prochain The Saint et son cœur était, à son corps défendant, rongé par la jalousie. Il se dévoilait pitre pour faire diversion et, selon lui, elle n’était pas prête à partir de sitôt. 
Shimaï ne bouge plus, ne l’écoute plus. Elle prête attention au vent frais qui caresse sa joue. Elle se répète sans cesse que son futur est voué à l’éreintant fardeau des responsabilités et qu’il lui faut en être à la hauteur.
En effet, The Saint lui avait annoncé en privé qu’elle entrerait bientôt dans le temple sacré. « Il n’est ennemi plus redoutable que la peur… et l’abandon. »
Shimaï, ne sachant comment exprimer cette confusion, et quelque peu rongée par l’amertume, se frotte les yeux en tentant de chasser ses pensées du revers de la main. Kibo, la voyant réfléchir péniblement, s’approche d’elle et tente de l’apaiser par l’affection d’une paisible étreinte.
Elle se lève brusquement et lui assène ce terrible : « I have a destiny! »
Elle sonne, d’un coup rude et fatidique, le glas de cet amour fraternel, de cette attache qui pourraient l’empêcher d’accomplir son destin.
Après une intense dispute, anéanti par le rejet de celle qu’il considéra toujours comme une sœur, Kibo prend la route de son côté. Suivi par Sapoto, dont la tristesse fait écho à la sienne, il rejoint peu à peu la forêt cachée et lugubre d’Hikan-teki.

Shimaï

En tout temps, chaque gardien ne voyait naître qu’un unique mâle pour lui succéder. La naissance singulière de Shimaï est une anomalie. Elle fut élevée par The Saint avec son jumeau Kibo dans la maison des Protecteurs, près du lac Gorūden. Shimaï est profondément liée à la Nature et au ciel dont elle entend les songes et les échos. 

 

Kibo

Frère de Shimaï, Kibo grandit dans la certitude qu’il succédera un jour à The Saint. Impulsif, débordant d’une énergie qu’il n’arrive pas à contrôler, Kibo ne sait pas écouter comme sa sœur. Il veut que The Saint le reconnaisse comme ce qu’il est : le seul être capable de maintenir l’équilibre de l’Univers. Mais son impatience et sa jalousie pour Shimaï l’empêchent de s’épanouir. 

 

STAGE 6

I Have A Destiny

Nostalgie d’antan, miroir de jeunesse, de l’ancien qui fut choisi.

6. I Have A Destiny

Huit saisons après le soir du dîner et l’annonce faite. 
La nuit tombée, Shimaï contemple le ciel étoilé, allongée dans l’herbe. Des étoiles filantes et d’immenses constellations s’entremêlent. Shimaï y perçoit le spectacle d’une chorégraphie stellaire. Une énergie émanant des anciens s’en dégage, comme si une antique tradition sacrée venait lui susurrer des pensées.
Pendant ce temps-là, Kibo gesticule autour d’elle en levant les bras au ciel et admire le spectacle. Cette prairie a vu naître leurs émois et habitudes. Il souhaitait à tout prix attirer l’attention de Shimaï. Depuis douze saisons, Kibo tentait désespérément de se rapprocher d’elle. Il ressentait un intense besoin de reconnaissance. Il savait qu’elle serait le prochain The Saint et son cœur était, à son corps défendant, rongé par la jalousie. Il se dévoilait pitre pour faire diversion et, selon lui, elle n’était pas prête à partir de sitôt. 
Shimaï ne bouge plus, ne l’écoute plus. Elle prête attention au vent frais qui caresse sa joue. Elle se répète sans cesse que son futur est voué à l’éreintant fardeau des responsabilités et qu’il lui faut en être à la hauteur.
En effet, The Saint lui avait annoncé en privé qu’elle entrerait bientôt dans le temple sacré. « Il n’est ennemi plus redoutable que la peur… et l’abandon. »
Shimaï, ne sachant comment exprimer cette confusion, et quelque peu rongée par l’amertume, se frotte les yeux en tentant de chasser ses pensées du revers de la main. Kibo, la voyant réfléchir péniblement, s’approche d’elle et tente de l’apaiser par l’affection d’une paisible étreinte.
Elle se lève brusquement et lui assène ce terrible : « I have a destiny! »
Elle sonne, d’un coup rude et fatidique, le glas de cet amour fraternel, de cette attache qui pourraient l’empêcher d’accomplir son destin.
Après une intense dispute, anéanti par le rejet de celle qu’il  considéra toujours comme une sœur, Kibo prend la route de son côté. Suivi par Sapoto, dont la tristesse fait écho à la sienne, il rejoint peu à peu la forêt cachée et lugubre d’Hikan-teki.

Shimaï

En tout temps, chaque gardien ne voyait naître qu’un unique mâle pour lui succéder. La naissance singulière de Shimaï est une anomalie. Elle fut élevée par The Saint avec son jumeau Kibo dans la maison des Protecteurs, près du lac Gorūden. Shimaï est profondément liée à la Nature et au ciel dont elle entend les songes et les échos. 

 

Kibo

Frère de Shimaï, Kibo grandit dans la certitude qu’il succédera un jour à The Saint. Impulsif, débordant d’une énergie qu’il n’arrive pas à contrôler, Kibo ne sait pas écouter comme sa sœur. Il veut que The Saint le reconnaisse comme ce qu’il est : le seul être capable de maintenir l’équilibre de l’Univers. Mais son impatience et sa jalousie pour Shimaï l’empêchent de s’épanouir.